AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Trouble du langage oral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Rivière
Admin


Féminin Nombre de messages : 125
Psychomot ? Ortho ? Patient ? ou...? : orthophoniste et psychomotricienne
Département (si France) ou Pays : Oise
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Trouble du langage oral   Sam 5 Jan - 9:12

Le langage s’organise en fonction de plusieurs composantes : phonologique, sémantique, morphosyntaxique, et pragmatique. Ces dernières ne se présentent jamais isolément dans la clinique, elles apparaissent au contraire reliées et interdépendantes les unes des autres ; cependant, elles ont été séparées afin d’éclairer l’étude du langage.

Les troubles du langage peuvent se manifester au niveau de la forme, c’est-à-dire des moyens employés pour s’exprimer. Concrètement il s’agit de la dimension phonologique et morphosyntaxique.

D’autre part, il est également possible que la perturbation affecte le contenu du langage. L’aspect sémantique, ainsi que le lexique sont alors altérés.

Enfin, le langage s’établissant dans un échange, in vivo, ses troubles peuvent être une anomalie d’utilisation. En d’autres termes, il peut s’agir de difficultés concernant les intentions ou les fonctions communicatives (demandes, commentaires, description…), les habiletés conversationnelles (tour de parole, maintien du sujet de conversation, adaptation à autrui,…), la production des différents types de discours (narratif, informatif,…) ou les règles du discours (pertinence, qualité, quantité, clarté). En somme, il s’agit de troubles affectant la dimension pragmatique.

La dysphasie est un cas particulier de trouble du langage. Il ne s’agit pas d’un simple retard qui peut se combler, mais d’une structuration atypique et disharmonieuse du langage, sans cause apparente. Cette pathologie peut se présenter à des degrés plus ou moins sévères, mais le diagnostic ne peut être porté de façon définitive avant l’âge de 4-5 ans. Il existe différents types de dysphasies selon les niveaux du langage auxquels elle se manifeste (phonologique, sémantique, morphosyntaxique et/ou pragmatique).

J’ai tenté de le mettre en évidence, le développement psychomoteur semble s’étayer sur celui du langage. Ainsi, des difficultés psychomotrices peuvent induire des troubles du langage.

Par exemple, la structuration temporelle témoigne de la capacité à classer des événements suivant les catégories du présent, passé, et futur. Il s’agit également de repérer les liens entre ces faits afin de constituer une structure, d’en percevoir sa répétition régulière et ainsi pouvoir anticiper les événements. De fait, cette capacité à percevoir un rythme est indispensable dans le langage oral, puisqu’elle permet d’ordonner la phrase dans le temps, ou, en d’autres termes, de s’adapter aux règles morphosyntaxiques. S. BOREL MAISONNY (chercheuse en phonétique et en acoustique, créatrice de l’orthophonie en France) le souligne très justement : « pour parler (…), il faut non seulement percevoir les différences phonétiques de la langue (…), mais encore élaborer leurs relations temporelles : selon leur situation temporelle relative, les structures d’une langue auront différentes valeurs de signification.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychomotortho.forumpro.fr
 
Trouble du langage oral
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trouble du langage de type expressif - définition DSM-IV
» Langage écrit / langage oral
» Trouble du langage de type mixte réceptif-expressif - définition DSM-IV
» devoir sur l'oral en GS
» la tototte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psychomotricite et Orthophonie : échangeons ! :: Corrélations entre les troubles psychomoteurs et les troubles orthophoniques :: Pour chaque trouble orthophonique, quel(s) trouble(s) psychomoteur(s) serai(en)t attendu(s) ?-
Sauter vers: