AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Agitation / inhibition psychomotrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Rivière
Admin


Féminin Nombre de messages : 125
Psychomot ? Ortho ? Patient ? ou...? : orthophoniste et psychomotricienne
Département (si France) ou Pays : Oise
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Agitation / inhibition psychomotrice   Sam 5 Jan - 9:01

L'agitation peut se définir comme une activité motrice augmentée et inadaptée, que le sujet peut ou non contrôler. Ce trouble, qui touche principalement les garçons, est l'expression d’une anxiété psychique. Il se manifeste par des symptômes moteurs (déambulation, mouvements brutaux et incoordonnés, impulsivité…) et/ou verbaux (voix forte et parole précipitée, cris…) On distingue trois niveaux d'agitation d'intensité croissante : l’hyperactivité, l’agitation, et la fureur.

Le terme d’agitation évoque souvent un « Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité » (TDAH). Or ce syndrome hyperkinétique est définit dans le DSM IV (répertoire de classification des troubles mentaux) et comprend certes une hyperactivité, mais également une
impulsivité et des troubles de l’attention. D’ailleurs, la mention « TDAH » n’est précisée pour aucun des patients du questionnaire.

Quoi qu’il en soit, selon l'OMS, «ces troubles s'accompagnent souvent d'une altération des fonctions cognitives et d'un retard spécifique du développement de la motricité et du langage.»

Par ailleurs, le terme « inhibition » est issu du latin « in habere » qui signifie « interdiction ». L’inhibition apparaît comme un processus indispensable à l’ajustement moteur. En effet, elle permet d’adapter la réponse et de diminuer les mouvements parasites. Néanmoins, comme le souligne J-C CARRIC (psychomotricien, 2001), elle devient pathologique « lorsqu’elle dépasse un certain seuil et (…) se traduit en réaction de défense incontrôlée et paralysante en présence de ce qui est perçu comme un danger ».

On distingue alors l’inhibition psychique de l’inhibition motrice ou psychomotrice. J’ai choisi de ne retenir que cette dernière puisqu’elle concerne directement le champ de la psychomotricité. Comme l’agitation, l’inhibition motrice apparaît comme l’expression d’une souffrance psychique. Elle peut être définie comme une atteinte de la liberté posturo-motrice de l’enfant résultant d’un manque de contrôle moteur et d’un défaut d’ajustement du couple impulsion/inhibition. Son intensité peut être variable, du simple ralentissement de l’exécution du geste à la perte quasi-complète de toute activité motrice volontaire se manifestant par une passivité extrême.

En outre, l’inhibition psychomotrice se traduit souvent par des difficultés à entrer en communication avec autrui.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychomotortho.forumpro.fr
 
Agitation / inhibition psychomotrice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'agitation dans le monde causé par le manque d'amour pour Moi./voyante anonyme
» La surproduction de la cycline D1 et son inhibition.
» Huile essentielle de mandarine (calme angoisses , agitation, nausées...)
» Retrouver un bon sommeil sans agitation ni désorientation
» Agitation intérieure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psychomotricite et Orthophonie : échangeons ! :: Corrélations entre les troubles psychomoteurs et les troubles orthophoniques :: Les troubles psychomoteurs engendrent-ils des difficultés d'acquisitions des fonctions orthophoniques?-
Sauter vers: