AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Théorie constructiviste de J. PIAGET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Rivière
Admin


Féminin Nombre de messages : 125
Psychomot ? Ortho ? Patient ? ou...? : orthophoniste et psychomotricienne
Département (si France) ou Pays : Oise
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Théorie constructiviste de J. PIAGET   Sam 5 Jan - 8:51

Psychologue, biologiste, logicien et épistémologue suisse, J. PIAGET développe une théorie constructiviste sur la genèse de la construction de l’intelligence dans la première moitié du 20ème siècle. Il décrit quatre stades de l’intelligence :

- sensori-motrice (0-2/3 ans). En se basant sur des réflexes simples et des habitudes acquises, le bébé construit des conduites de plus en plus structurées et complexes. Il acquiert la permanence de l’objet et la construction de l’espace proche.

- pré-opératoire (2/3 –7/8 ans). La pensée de l'enfant se constitue en tant qu'intelligence représentative. Cette période est caractérisée par l'avènement des notions de quantité, d'espace, de temps, de la fonction symbolique, du langage, etc.

- opératoire concrète (7/8 –11/12 ans). Le jeune acquiert les notions de causalité et comprend les invariants du réel. Il peut coordonner des opérations dans le sens de la réversibilité, et accède à une logique nécessitant un support concret.

- opératoire formelle (11/12 –15/16 ans). L’adolescent apprend à maîtriser les notions de nombre, de volume, de poids, les structures logiques (classification et sériation). La pensée permet l’établissement de relations entre la réalité et la possibilité : elle procède de façon hypothético-déductive.

Voici cependant un contre-exemple intéressant qui modère cette théorie piagétienne. Il s’agit d’études menées par J. RIVIERE (psychomotricien, enseignant et chercheur en psychologie du développement) auprès de jeunes enfants atteints d’amyotrophie spinale infantile de type II (2005, 2007). Rappelons que cette pathologie neuromusculaire imputable à une anomalie génétique située sur le chromosome 5q13 entraîne un handicap moteur sévère. Or, l’évaluation neuropsychologique de ces bébés souffrant d’une privation totale d’expérience locomotrice met en évidence des performances cognitives normales voire supérieures à la normale. L’auteur souligne cependant qu’ « on ne peut (…) inférer des conclusions sur les processus développementaux normaux directement à partir de l’étude d’enfants présentant un développement hautement pathologique. La raison est que la dynamique du développement cérébral ne peut être ignorée. En effet, le mode d’interaction entre les diverses régions cérébrales, au cours du développement, est nécessairement différent entre l’enfant sain et celui atteint d’une grave pathologie. »
Revenir en haut Aller en bas
http://psychomotortho.forumpro.fr
 
Théorie constructiviste de J. PIAGET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Théorie des 5 éléments chinois
» La Théorie des cordes
» La Sophrologie Caycédienne en théorie.
» La théorie gravitationnelle modifiée.
» MIguel alcubierre, théorie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psychomotricite et Orthophonie : échangeons ! :: Développement psychomoteur et fonctions orthophoniques : liens d'étayage et avatars :: Théories spécifiques du développement et avatars-
Sauter vers: