AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Etayage neuro- et psychomoteur du dévlpt du langage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aurore Rivière
Admin


Féminin Nombre de messages : 125
Psychomot ? Ortho ? Patient ? ou...? : orthophoniste et psychomotricienne
Département (si France) ou Pays : Oise
Date d'inscription : 01/01/2008

MessageSujet: Etayage neuro- et psychomoteur du dévlpt du langage   Ven 4 Jan - 20:52

Etayage neuro- et psychomoteur du développement de la parole et du langage

Ce chapitre est rédigé en référence à N. de RUYMAEKER (2002), et A. JACOBEUS (1985), logopèdes - orthophonistes belges.

Tout d’abord, il est intéressant d’observer que l’émergence des différents phonèmes de la parole et le langage oral s’étayent sur les expériences neuro- et psychomotrices.
Ainsi, à la naissance, le nourrisson présente une hypotonie axiale et une hypertonie des membres. Le cri inaugural est
nasal et relativement aigu, d’une part parce que le voile du palais (axial) manque de tonus, et d’autre part puisque le larynx (engagé dans le nasopharynx) est en position haute. Cette physiologie impliquera des productions sonores sur l'expiration comme sur l'inspiration. En outre, dans ce plan médian, le nouveau-né découvre les sons gutturaux (are-ague).
Peu à peu, le bébé sort de sa symétrie en flexion grâce aux redressements volontaires en décubitus ventral, aux mouvements d'extension, aux réflexes de Moro (en extension, ouverture des mains ou de la bouche), et du mouvement asymétrique du cou (passage d'une asymétrie à une autre). La ceinture scapulaire se dégage progressivement, et le tonus axial augmente, rendant possibles les premières voyelles orales (o-a-e)
Progressivement, l’enfant prend appui sur ses avant-bras, puis sur ses bras, ce qui lui permet un meilleur contrôle postural du tronc et de la tête. Il expérimente les réactions d’équilibre par le transfert du poids du corps d'un membre supérieur à l'autre. Ces redressements permettent l'acquisition et le développement des sons labiaux. De même, le voile du palais se tonifie, et le larynx se dégage progressivement du pharynx, ce qui permet l'émission de voyelles orales de plus en plus fréquente.
En décubitus dorsal, l'enfant découvre ses pieds vers 5 mois : il peut les attraper par une abduction active des hanches. Parallèlement, ses productions vocales s'enrichissent : il explore de nouvelles sensations kinesthésiques.
Ensuite, lorsque le bébé expérimente les retournements dos - ventre, les linguales apparaissent.
La station debout avec appui s’acquiert à partir de 9 mois : l’enfant joue avec l’air dans la bouche, les constrictives se développent.


D’autre part, on constate que le développement de la motricité globale et du langage oral se perfectionnent conjointement.
D’ailleurs, C. RONCIN (docteur en psychologie sociale et professeur en sciences et techniques des activités physiques et sportives à l’Université de Rennes 2, 1989) observe que les expériences psychomotrices sont toujours composées d'un acteur, une action, et réalisées sur quelque chose (un objet ou une partie du corps). Il souligne que, conjointement, le langage oral se structure en un sujet (au départ, l’enfant), un verbe (qui agit), et un complément (sur quelque chose).
Ainsi, par exemple, à partir de 10 mois, le petit se verticalise, il perfectionne son équilibre, cabote, expérimente ses premiers pas, puis accède à la marche autonome. Parallèlement, ses compétences en compréhension lexicale augmentent, il émet des structures de plus en plus significatives (d’abord incompréhensibles (jargon) puis intelligibles), et forme bientôt des holophrases .
Plus tard, lorsque l'enfant expérimente la course, les sauts..., il élabore également ses premières phrases de mots juxtaposés.


Ainsi, le développement de la parole et du langage s’étaye sur les expériences neuro- et psychomotrices dans les trois premières années de la vie.
Par ailleurs, les théories psychologique et psychanalytique ont voulu mettre en évidence un lien entre le développement des fonctions orthophoniques et l’évolution psychique de l’enfant.
Revenir en haut Aller en bas
http://psychomotortho.forumpro.fr
 
Etayage neuro- et psychomoteur du dévlpt du langage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Français : le langage et ses troubles (semaines 1, 2 et 4)
» Un boîtier pour comprendre le langage des chats
» La peur du langage eschatologique...
» Chez nous aussi le langage se met en place
» Evolution de langage en 60 ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Psychomotricite et Orthophonie : échangeons ! :: Développement psychomoteur et fonctions orthophoniques : liens d'étayage et avatars :: Aspects développementaux-
Sauter vers: